Intelligence artificielle dans les classes : les profs bientôt au chômage ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Quel sera l'impact de l'intelligence artificielle dans l'enseignement?

Quelle place pour l'intelligence artificielle à l'école?

Tandis que le débat sur la quantité de temps d’écran appropriée pour les enfants fait rage parmi les enseignants, les pédiatres, les psychologues et les parents, c’est une autre technologie émergente sous la forme d’intelligence artificielle (ci-après IA) et d’apprentissage automatique qui commence à modifier les outils et les institutions éducatifs et à changer l’avenir de l’éducation.

L’IA ne tient plus de la science-fiction. Nous l’utilisons tous les jours lorsque nous effectuons une recherche en ligne, utilisons des commandes vocales sur notre téléphone ou pour faire une traduction sur Google Translate.

L’école n’est pas épargnée par le phénomène. Certaines entreprises développent l’IA pour une utilisation dans l’enseignement : le tutorat par l’IA, c’est-à-dire l’enseignement d’une matière par une intelligence artificielle et non un enseignant humain, en est un excellent exemple. De tels systèmes peuvent fournir des informations instantanément aux élèves sur des sujets pour lesquels ils ont besoin d’une aide supplémentaire.

Selon le rapport du marché de l’intelligence artificielle dans le secteur de l’éducation aux États-Unis, le recours à l’intelligence artificielle dans les écoles augmentera de 47,77% entre 2018 et 2022 dans ce pays.

Voyant son potentiel, le gouvernement canadien a investi des millions de dollars dans la recherche sur l’IA au cours des dernières années devenant ainsi l’un des chefs de file mondiaux de la recherche sur l’IA.

Aujourd’hui, les marchés nord-américains et européens des technologies de l’éducation (ci-après EdTech) sont passés de 75 milliards de dollars en 2014 à 180 milliards de dollars en 2017 et devraient atteindre 250 milliards en 2020

Mais une IA peut-elle réellement remplacer un enseignant ? Même si la plupart des experts estiment que la présence de l’enseignants est indispensable, de nombreux changements seront apportés au travail de l’enseignant et aux pratiques pédagogiques.

L'impact de la technologie sur l’apprentissage

Quel est l'impact de l'intelligence artificielle dans les mécanismes d'apprentissage chez les jeunes et les enfants?

L’IA n’est pas la première technologie disruptive s’invitant dans le monde de l’enseignement. Avec l’avènement de chaque nouvelle technologie, les enseignants ont eu la possibilité d’évaluer son impact sur l’apprentissage.

Dans les années 1930 et 1940 déjà, des chercheurs se demandaient quel était l’impact des machines à écrire en classe sur les compétences en lecture des élèves du primaire.

Mais comme de nombreuses innovations technologiques, l’intelligence artificielle provoque la méfiance et le scepticisme du corps enseignant et des parents qui s’inquiètent de l’impact potentiel des nouvelles technologies sur les jeunes et les enfants.

En matière de technologie dans les écoles, il y a des questions sociétales, éthiques et économiques à se poser.

D’un point de vue politique, il est important de réfléchir à la manière dont l’éducation sur les nouvelles technologies s’intègre dans le développement socio-économique et sur les conséquences potentielles pour les enfants et les jeunes.

Les principaux avantages de l'IA dans l’éducation

Un des avantages de l'intelligence artificielle dans l'enseignement et l'enseignement différencié.

Apprentissage différencié et individualisé

Chaque individu possède des intérêts, des forces et des objectifs qui peuvent être très différents. De même, les stratégies et les profils d’apprentissage ne sont pas les même pour tous. 

Adapter les apprentissages aux besoins particuliers de chaque élève est une priorité pour les enseignants depuis des années, mais l’IA permettra un niveau de différenciation individuelle qui est très difficile à mettre en place pour des enseignants qui doivent gérer des dizaines d’élèves dans chaque classe. 

Les étudiants/élèves auront également accès 24h / 24 et 7j / 7 à un outil leur permettant de suivre leur processus d’apprentissage individuel et adapté. Cette perspective de l’IA dans ce contexte permettrait de lutter contre le décrochage scolaire en optimisant l’orientation scolaire, en adaptant le temps aux besoins et aux disponibilités et en identifiant rapidement des possibles décrocheurs et/ou difficultés, permettant ainsi de leur apporter un soutien adapté.

Automatiser les tâches administratives

Un enseignant passe énormément de temps à évaluer les devoirs et les tests. L’intelligence artificielle peut intervenir et s’acquitter rapidement de ces tâches tout en proposant des recommandations sur la manière de combler les lacunes en matière d’apprentissage. 

Bien que les machines puissent déjà noter les tests à choix multiples, elles sont également sur le point d’évaluer les réponses écrites qualitatives. Au fur et à mesure que l’intelligence artificielle automatise les tâches administratives, les enseignants auront plus de temps pour être réellement avec leur classe et aider leurs élèves.

Accès universel pour toutes les étudiantes et tous les étudiants

Les outils d’intelligence artificielle peuvent aider à rendre les salles de classe accessibles à tous, en particulier par des actions permettant de traiter les inégalités liées au statut socio-économique, au genre, à l’origine ethnique et à la situation géographique.

Cela ouvre également des possibilités pour les élèves qui pourraient ne pas être en mesure d’aller à l’école en raison d’une maladie ou qui ont besoin d’apprendre à un niveau différent ou sur un sujet particulier qui n’est pas disponible dans leur propre école. 

L’IA peut aider à réduire les silos entre les écoles et entre les niveaux scolaires traditionnels.

Soutien en dehors de la classe

Demandez à n’importe quel parent qui a eu du mal à aider son adolescent avec l’algèbre, et il sera très enthousiasmé par le potentiel de l’IA pour aider ses enfants quand ils ont du mal à faire leurs devoirs ou à se préparer au test. 

Les programmes de tutorat et d’étude s’améliorent grâce à l’intelligence artificielle. Ils seront de plus en plus abordables et capables de répondre à divers styles d’apprentissage. Ils permettront ainsi d’apporter aide et soutien également en dehors du cadre scolaire, là où les parents sont parfois au bout de leurs compétences dans certaines matières.

L’IA peut également être un lien entre le parent et l’enfant pour l’aide aux devoirs. La relation parent-enfant peut parfois être conflictuelle lorsqu’elle tourne autour des leçons à la maison. 

Des notions d’autonomie, d’attentes et de croyances sont en jeu et peuvent déboucher sur des tensions récurrentes dès que le parent aborde la question des devoirs avec l’enfant, particulièrement à l’adolescence. 

L’IA permet d’une part à l’enfant d’être autonome et surtout acteur dans sa gestion des devoirs et peut être un moyen de reporter ce qui se joue dans la relation parent-enfant sur le média. Le parent peut prendre un rôle de soutien et d’accompagnement et non plus de « contrôleur ».

Quels sont les principaux dangers de l'IA dans l’éducation ?

Quels sont les dangers de l'intelligence artificielle dans l'éducation

Privilégier la quantité de données plutôt que la qualité

L’IA a besoin de données pour apprendre. En effet, plus une intelligence artificielle dispose de données, plus elle est performante. Or, le choix des données peut introduire des biais suivant leurs provenances et leur « diversité ».

Et la technologie actuelle s’appuie souvent sur des données faciles à collecter plutôt que sur des données significatives sur le plan pédagogique.

Découvrir de mauvaises façons d'enseigner

Les solutions EdTech incorporent fréquemment des idées pédagogiques erronées reflétant les préjugés de leurs développeurs.

Pour que l’IA puisse réellement aider dans l’enseignement, il est important de renforcer les liens entre les développeurs d’IA et les experts en sciences de l’éducation afin d’éviter l’apprentissage de « mauvaises façons d’enseigner » par l’IA.

Prioriser l'adaptativité sur la qualité du contenu

Si le contenu d’un cours est de mauvaise qualité, l’IA ne pourra pas le déceler. Il se basera sur les données qu’elle a à sa disposition pour recommander aux étudiants les contenus qui lui semblent pertinents, même si ceux-ci sont mauvais et n’aident en rien l’étudiant.

Améliorer et évaluer la qualité du contenu pédagogique n’est pas du ressors de l’IA, il est celui de l’enseignant humain.

Ne pas tenir compte des émotions

Peut-être qu’un jour l’IA sera douée d’empathie et sera capable d’identifier efficacement les émotions des élèves pendant l’apprentissage. Mais actuellement, nous en sommes loin. En attendant, les enseignants doivent faire attention à ne pas décharger des tâches éducatives qui, à première vue, peuvent sembler anodines ou routinières, mais dépendent essentiellement de l’émotion et de liens humains.

Quelles applications d'IA existent déjà dans l’éducation ?

L’IA a encore beaucoup à prouver dans le monde de l’éducation et dans le monde qui l’entoure. Il existe déjà de nombreuses initiatives qui automatisent le test des sujets et incluent même une première forme de classification ou de remédiation. Mais souvent, ces systèmes ne sont pas assez flexibles, ou le sujet est « verrouillé » et proposé par un seul éditeur. 

Une initiative récente des écoles publiques flamandes aborde la question de l’IA de manière beaucoup plus large. L’avantage de ce projet est que les stratégies éducatives (didactique, organisation de classe, apprentissage personnalisé…) et la technologie (une intelligence artificielle qui remplit le processus d’apprentissage et réduit le fardeau de planification) permettent de rendre l’éducation personnalisée possible pour tous les apprenants.

L'IA assumera-t-elle le rôle de l’enseignant ?

L'intelligence artificielle va-t-elle remplacer les enseignants humains?

L’enseignant du futur sera sans doute moins axé sur l’expertise ou sur certaines connaissances. Il interviendra davantage en tant que coach dans le processus d’apprentissage. 

Certaines directives plus pratiques nécessiteront davantage de vrais enseignants et moins de spécialistes du savoir. Le professeur « artificiel » pourra à terme posséder beaucoup plus de connaissances qu’un enseignant humain et pourra, bien entendu, répondre à des questions en étant à la disposition de l’étudiant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 

Mais un enseignant humain devra tout de même gérer l’environnement de la salle de classe, motiver les élèves et acquérir des compétences socio-affectives. La classe du futur ne ressemblera plus à celle d’aujourd’hui.

Conclusion

L’intelligence artificielle aura un impact considérable sur l’éducation. Bien qu’elle puisse déjà aider les enseignants aujourd’hui en améliorant l’efficacité et la personnalisation des cours et en automatisant les tâches administratives, elle apportera de plus en plus de soutien dans l’avenir. Ainsi, les enseignants pourront se concentrer davantage sur les étudiants et sur le développement des compétences autres que les connaissances techniques de ces derniers.

Nous devons également examiner quels critères seront utilisés pour évaluer la pertinence de toutes les nouvelles technologies pour les enfants et les jeunes dans les écoles. La protection des données des élèves et des enseignants doit également être prise en compte avant de mettre en place des programmes d’apprentissage et d’enseignement basés sur Internet ou sur l’IA.

Mais il ne faut pas oublier que le tutorat en IA ou d’autres technologies ne peuvent remplacer l’engagement et la supervision des enseignants ou des parents. L’éducation aux valeurs et au souci de l’autre, la pensée critique ou le travail en équipe ne peuvent être enseignées par une machine. Ce sont là des qualités purement humaines.

Aimez ou haïssez l’IA, la vérité est qu’elle continuera à progresser. Si le métier de « prof » n’est pas prêt à disparaître dans ces prochaines années, il est important que les enseignants se rendent compte que leur métier va néanmoins évoluer vers une mission de coach et d’accompagnateur, en mesure de personnaliser l’expérience d’apprentissage.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Voyez-vous l’IA comme quelque chose de positif ou plutôt de négatif ? Faites-le nous savoir en nous laissant un commentaire ci-dessous.

Partagez la connaissance avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu'est-ce que Samsoutien

Notre mission est d’enseigner les maths de façon ludique en utilisant les mécanismes des jeux. Votre enfant sera beaucoup plus motivé par apprendre une branche qui peut sembler difficile et pourra avancer à son rythme.

Articles Récents

Devenons Amis

50 exercices de math gratuits pour vous

sidebar-widget-lead-magnet-cover
  • Plus de 50 exercices de math avec leur corrigé
  • Améliorez les résultats de math votre enfant (ou le vôtre ;)
  •  Idéal pour les élèves de 13 à 17 ans

Vous avez aimé cet article?
Inscrivez-vous pour en recevoir d'autres

Nous ne spammons pas et votre adresse n’est pas partagée avec des tiers.

HEY! Vous avez oublié de prendre

Votre livre d'exercices gratuit

  • Améliorez les connaissances en mathématiques de votre enfant
  • Plus de 50 exercices et leurs corrigés.
  • Pour les 13 à 17 ans